[Parution] Droit, justice et changement social | P. Noreau

Pierre Noreau, Droit, justice et changement social, Paris-La Défense : LGDJ-Lextenso, coll. « Droit et Société – Sociologie », 2024, 222 p.

Défini dans ses fonctions premières, le droit peut être abordé comme un mécanisme conservateur. En figeant la normativité à un certain moment du temps social, il stabilise les attentes mutuelles et limite, de ce fait, le champ de l’innovation. La justice garantit cette stabilité en réaffirmant périodiquement la nécessité de cette continuité. Abordée de cette manière, la normativité juridique apparaît souvent comme la branche la plus sèche de la société. Pourtant, dès ses origines, la sociologie a fait du droit un analyseur du changement social. L’innovation sociale et le droit, est-ce bien compatible ? C’est à partir de ce questionnement que peut être exploré ce qui, dans la définition du droit et dans l’activité judiciaire, participe de l’objectivation et de l’institutionnalisation des rapports sociaux. En contrepartie, le retrait du droit de certains des espaces de la régulation sociale témoigne de la désinstitutionnalisation de ces aspects de la vie en société. Apparaît ainsi un mouvement plus complexe qui fait du droit et de la justice des lieux particulièrement précieux pour l’étude du changement social.



Citer ce billet
lburlat (2024, 5 mars). [Parution] Droit, justice et changement social | P. Noreau. Droit & Société. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vyfr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search