Droit, arts, sciences humaines et sociales : (dé)passer les frontières disciplinaires

dépasser les frontieresDroit, arts, sciences humaines et sociales : (dé)passer les frontières disciplinaires, sous la direction de Sandrine Chassagnard-Pinet, Pierre Lemay, Céline Regulski, Dorothée Simonneau, LGDJ-Lextenso éditions, collection “Droit et Société. Recherches et Travaux”, 2014.

Loin de constituer des disciplines hermétiques, les sciences humaines et sociales ont vocation à entretenir des rapports d’échange et de confrontation auxquels la science du droit doit participer. Le cloisonnement disciplinaire demeure pourtant très prégnant, les juristes mobilisant peu les savoirs des autres disciplines et se laissant emporter par une spécialisation toujours accrue de la matière juridique.
Toutefois, la complexification de la réalité sociale que le droit vient encadrer, la diversification et l’enchevêtrement des normativités qui l’enserre, devrait amener les juristes à s’ouvrir aux différents champs de la connaissance et à développer une appréhension plus globale de leur objet.
Cette ouverture aux autres savoirs, aujourd’hui fortement encouragée par les institutions tant nationales qu’européennes, doit amener, non à une déconstruction des disciplines, mais à un enrichissement réciproque fait d’emprunts, d’interactions et de dialogue. Le dépassement des frontières disciplinaires suppose que chacun apporte, à ce forum de la connaissance, la maîtrise de son savoir disciplinaire qu’il ouvre à des apports extérieurs.
Cette démarche interdisciplinaire soulève des questionnements épistémologiques que cet ouvrage a pour ambition de traiter tant d’un point de vue théorique que pratique.

Consulter la table des matières [pdf]

Projet de recherche ayant bénéficié du soutien financier de l’Université Lille 2, du Centre René Demogue (CRD&P, EA 4487, Université Lille 2), de la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société de Lille.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *