« La justice de classe(s) à l’écran »

Les rendez-vous du Centre de droit public reprennent entre mars et mai avec un cycle de 4 conférences-débats consacrées à « La justice de classe  à l’écran ».

L’expression « justice de classe » renvoie à un soupçon souvent émis pour disqualifier l’institution judiciaire. Inspirée de Marx, cette critique repose sur la conviction que la loi reproduit les rapports de forces entre classes sociales et que la justice n’a donc d’autre fonction que de maintenir cet ordre établi et la domination d’une classe sur une autre. Le sentiment d’une justice à deux vitesses – indulgente avec les puissants, répressive avec le peuple – alimente également l’idée que la justice, loin d’être aveugle comme le prétend sa représentation allégorique, reste partiale, voire injuste selon les qualités sociales du justiciable. Classique dans les années 70, cette critique de l’institution judiciaire persiste aujourd’hui et s’est retrouvée à plusieurs reprises au cœur du débat public ces dernières années.

Ce cycle de « Rendez-vous du Centre de droit public » propose donc d’aborder cette notion de biais, à partir des illustrations ou représentations  de la justice de classe dans les films et les séries qui forment la culture populaire, afin de la problématiser au-delà de ses usages idéologiques et de nourrir la réflexion sur les éventuels dysfonctionnements de notre système judiciaire.

 

Mardi 7 mars : L’audience des luttes syndicales, par Julien Pieret (ULB), discutant: Jean Faniel (Directeur du CRISP)

Lundi 20 mars : Les étrangers face à leurs juges, par Vincent Lefebve (ULB-FNRS), discutant: François De Smet (Directeur de MYRIA – Centre fédéral Migration)

Mardi 18 avril : Procès de femmes, par Magalie Flores-Lonjou (Université de La Rochelle et professeure invitée à la MSH-ULB), discutante: Anne Lagerwall (ULB)

Mardi 9 mai : Le peuple en justice, par Julie Allard (ULB), discutant: Olivier Corten (ULB)

 

En savoir plus

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *